L'accès à l'éducation

8 février, 2018

Éducation: Il s'agit de l'un des besoins de base auxquels les jeunes au statut migratoire précaire n'ont pas accès. Nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui arrivent au Canada la tête pleine de rêves afin de rendre possibles les choses impossibles et d'atteindre des jalons dont elles et ils ont été privé-e-s dans leur pays d'origine. Malheureusement, au Canada, elles et ils sont accueilli-e-s par de nouveaux défis concernant notamment leur statut légal. Le status d'immigrant affecte leur accès à l'éducation à différents niveaux. Pour certaines et certains, cela limite leurs possibilités d'accéder à l'éducation primaire ou secondaire et pour la plupart, cela leur empêche complètement l'accès à l'éducation post-secondaire. À travers le Canada, plusieurs jeunes ne peuvent étudier au collège ou à l'université parce qu'elles et ils ne possèdent pas le statut de réfugié-e-s ou de résident-e-s permanent-e-s et doivent donc payer les frais d'études internationales et faire des demandes de permis d'études, le tout sans prêt ni bourse. C'est peut-être pour cette raison qu'on dit qu'elles et ils sont des « rêveurs » et le seraient restés si personne n'était intervenu. Toutefois, au cours de la dernière année, FCJ Refugee Centre, en collaboration avec l'Université York, a débuté un programme cherchant à créer des programmes de transition permettant aux jeunes au statut migratoire précaire d'accéder à l'éducation et ainsi de rendre réels les rêves de plusieurs.

C'est le premier programme du genre au Canada, et bien que ce soit toujours un projet pilote, il a permis l'admission de 10 étudiantes et étudiants dans différents programmes de premier cycle. Ces étudiantes et étudiants doivent payer les frais d'éducation domestiques bien qu'elles et ils n'aient pas accès aux prêts étudiants.

L'autre programme de transition créé est destiné aux étudiantes et étudiants non-scolarisé-e-s depuis quelques temps qui ont besoin de quelques étapes avant de débuter l'université. Plus de 30 étudiantes et étudiants ont pris avantage de ce programme, en suivant un cours de sociologie abordant principalement les théories de la migration. Le cours a pour l'instant eu lieu 3 fois et prend 3 mois à compléter.

Le programme pilote est financé grâce à une bourse offerte par la ville de Toronto, en tant qu'héritage des jeux panaméricains afin d'appuyer les communautés Pan Am. Le programme a été conçu dans le but d'apporter des changements systémiques dans le système d'éducation et pour permettre à plusieurs jeunes d'atteindre leur plein potentiel. Vous trouverez ici-bas un lien vers une diffusion de CBC où deux jeunes membres de notre groupe et pionnières et pionniers du programme racontent leur histoire: http://www.cbc.ca/news/canada/toronto/canadian-dreamers-york-university-1.4488252